Vero, le réseau social qui veut faire de l’ombre à Facebook

Vero

Ce réseau social se veut plus indépendant que Facebook ou Instagram et prétend de bientôt les surpasser !

 

Les utilisateurs d’Instagram, ont sans doute vu passer un post évoquant Vero, le nouveau réseau social qui compte bien faire la différence parmi ses concurrents. Le site connaît un essor incroyable depuis un mois : Véro était l’application la plus téléchargée de l’App Store, mardi 27 février. Ses initiateurs sont certains qu’il y a encore une place parmi les réseaux sociaux pour un nouveau venu dont le but est de privilégier les vraies relations humaines.

Mais qui est Vero ?

Pour certains, c’est un réseau social qui porte le prénom d’une personne à qui on peut faire confiance ou de sa meilleure amie. Pour d’autres Vero est une nouvelle alternative à Facebook et autre Instagram. Téléchargeable sur iOS et Android, Vero se vante être un vrai réseau social.

Savant mix de Facebook, Instagram, Twitter et Pinterest, Vero connaît une ascension incroyable et est devenu le sujet de discussion principal sur twitter et sur Facebook ! A tel point que ses serveurs ont été quasi immédiatement saturés, avec pour conséquence l’impossibilité de publier quoi que ce soit.

Plus de liberté

En fait, Vero a vu le jour il y a deux ans, et est depuis 1 an sur iPhone. Grâce à un coup de pouce de plusieurs influenceurs américains comme le cinéaste Zack Snyder (Justice League », « 300 », « Wonder Woman »…), Vero a su attirer beaucoup de personnalités des autres plateformes. En fin 2017, le HuffingtonPost a publié un article affirmant que cet « exode » offrait une plus grande liberté aux créateurs de contenus.
Conçu par le millionnaire Ayman Hariri, fils du premier ministre libanais Rafiq Hariri assassiné en 2005, l’application fonctionne sur un principe basique : partager des photos,des vidéos, des liens, de la musique, des films et séries, des livres, et lieux préférés et en discuter avec ses amis. Le tout dans un style plutôt épuré et très intuitif.

Pas d’algorithmes

Une des principales revendications de Vero, c’est le respect des données de ses utilisateurs. Son fil d’actualité est 100 %  sans pub, ni publications extérieures à ses abonnements. Seul bémol, il n’y a pour l’instant que très peu de contenu. Un des ses autres atouts : aucun algorithme ne vient pourrir la façon dont l’utilisateur voit apparaître ces contenus. Voilà bien la chose qui est en passe de fragiliser Facebook et Instagram depuis quelques mois, fait qui contribue également à la fuite des utilisateurs de Facebook. Sur Vero, il est possible de très facilement décider qui va pouvoir voir vos publications.

Buzz ou non ?

Alors où est le Hic ? parce qu’il doit y en avoir un. Peut- être côté porte-monnaie. En effet, l’application compte gagner de l’argent grâce à des abonnements annuels dont on ne connaît pas encore le coût. Néanmoins, le premier million d’inscrits bénéficiera d’un compte premium gratuit à vie, ceci a sans doute contribué à la saturation des serveurs. Alors Véro, un phénomène ou un simple buzz ? Si pour l’instant il n’est pas possible de présager de l’avenir de Vero, la brusque ferveur du réseau social n’est pas sans rappeler celle de Mastodon en début d’année 2017. Ce réseau social décentralisé qui ressemblait énormément à Twitter n’a en effet, pas fait long feu !

 



Show Buttons
Hide Buttons