Sony va ressusciter le robot Aibo

Aibo

Une toute nouvelle version boostée à l’intelligence artificielle d’Aibo fera son grand retour dès 2018 a annoncé Sony.

 

Douze ans après avoir cessé son activité robots, Sony pourrait remettre le couvert dès le printemps prochain avec un robot chien domestique. Pour développer ce nouveau concept, le géant de l’électronique reforme l’équipe qui avait déjà travaillé sur le premier modèle d’Aido.

Un succès mitigé dans les années 90

Le premier robot chien de Sony a vu le jour à la fin des années 90 et a connu un succès immédiat auprès des jeunes et des geeks fans de gadgets électroniques. Produit à l’époque en très petite série et assez onéreux (son prix d’achat dépassait les 2000 euros pour la version la plus aboutie), Aibo a connu un fantastique succès d’estime… Néanmoins, il n’a jamais réussi à conquérir le grand public. Pour cette raison, Sony, en pleine restructuration, a décidé l’arrêt de sa fabrication en 2005.

Le top de la technologie de l’époque

Aibo représentait dans les années 90 un progrès technologique énorme. Il se déplaçait avec facilité, embarquait un système de reconnaissance vocale et visuelle (il était possible de jouer à la baballe avec lui) et une intelligence artificielle assez primitive lui conférait un semblant de personnalité. Ceci-dit, ce petit chien robot intéressait surtout, les bricoleurs-bidouilleurs, qui pouvaient accéder à son cerveau à l’aide d’une connexion Wi-Fi et lui re-programmer de nouvelles habitudes et comportements non prévus à la base par ses concepteurs.

Une sortie prématurée ?

Sony émergé que très récemment d’une longue assez conséquente de restructuration et ressent le besoin de proposer de nouveaux produits afin de reconquérir sa place qu’il avait perdu sur le marché international où les robots comment à foisonner et à vraiment entrer dans les foyers de M et Mme tout-le-monde. On a assisté à l’apparition de nombres de robots : Zenbo, le robot assistant de la marque Asus, Kuri, un compagnon domestique créé par une start-up californienne, Buddy, le seul robot fabriqué en France, ou bien Chip, le robot-chien qui se contrôle à la main ou avec une montre connectée. Sans oublier Pepper et Nao, les humanoïdes de chez Softbank et Aldebaran.

Une intelligence artificielle sur-vitaminée

Il est donc normal pour Sony de s’engouffrer dans la brèche et de renouer avec son département robotique en relançant une nouvelle version de leur robot chien Aibo. Ce nouveau modèle embarquera plus de fonctions que son aïeul. S’il sera capable de gambader à l’instar d’un véritable toutou, un de ses autres fonctions serait de piloter et contrôler les appareils électroménagers pourvus de commandes vocales, à la manière de ce que proposent les haut-parleurs intelligents que distribuent Amazon et de Google. De plus, pour offrir la possibilité à des développeurs amateurs d’ajouter des fonctions à son robot, Sony prévoit de faire de son OS propriétaire une plate-forme ouverte. Autre nouveauté, le petit robot sera équipé d’une IA conçue par Masahiro Fukita, un des spécialistes de ce domaine chez Sony. Mais cette dernière aura beaucoup de mal à concurrencer ses concurrents des U.S.A qui ont des moyens nettement plus conséquents dans le domaine de la collecte des données.

Si Sony a opté pour son retour sur le marché des robots domestiques, c’est que la firme espère se tailler une place sur ce marché en plein essor, alors que le domaine de la robotique industrielle est déjà bien établi et lui faudrait lutter contre des concurrents bien en place, et ce, depuis des années. En tout cas, nous sommes impatients de découvrir Aibo 2.0 !

Tags:
, ,


Show Buttons
Hide Buttons