Comment rater ses ventes sur mobile

vente sur mobile

Fluidifiez les ventes sur mobile et proposez un parcours client simplifié !  Laissez tomber les formulaires d’inscription à rallonge ainsi que les nombreux champs à renseigner. Raccourcissez les étapes entre la mise au panier et le paiement final, afin de ne pas rebuter les utilisateurs de mobiles.

 

Voici 5 erreurs à éviter afin d’optimiser l’expérience client sur mobile.

1 : Ne pas penser aux “call-to-action” visibles et cliquables

Les incitations à l’action ou « call-to-action » sont primordiaux pour le taux de conversion. Ils permettent d’inciter les internautes à faire ce que vous attendez d’eux. En mettant en avant des CTA visibles, vous guidez les mobinautes sur leur parcours d’achat. Le call-to-action le plus important est bien évidemment celui de la mise au panier. Rendez-le donc particulièrement visible et facilement cliquable.

Attention, sur un mobile il est parfois difficile de cliquer sur les boutons quand ils sont placés au mauvais endroit ou quand ils sont pas assez visibles. Il faut tenir compte de ce paramètre.
Un bouton call to action se doit d’être visible et doit se différencier d’un simple logo en y ajoutant du texte. L’intitulé du CTA doit explicitement inciter à passer à la prochaine étape. Idéalement, il doit être placé en haut de la fiche produit et en bas de la fiche. Vous faciliterez ainsi les efforts de navigation des visiteurs.

2 : Obliger les visiteurs à remplir trop de champs lors de leur inscription

Qui n’a jamais été rebuté à remplir une dizaine de champs obligatoires avant de pouvoir passer à l’achat d’un produit ? Est-il vraiment nécessaire de tout connaître de vos clients dès le premier contact ?
Le premier contact doit être simple et convivial : prénom, nom, email, mot de passe sont suffisants pour créer un compte. On pensera plus tard à la qualification de ces clients en leur demandant de plus amples renseignements.
En effet, il vaut mieux renseigner les champs de l’adresse (numéro de téléphone, choix d’un magasin pour le retrait, etc) lors de la finalisation de la commande.
Pensez au “guest checkout”. Cette procédure va raccourcir l’étape d’identification pour le client. En effet, celui-ci pourra acheter sans créer de compte. Seuls 3 champs sont à remplir : le nom, le prénom et l’adresse email.
Ce procédé est parfait pour convertir les achats impulsifs. Trop de champs à remplir peuvent mettre en péril l’achat dans l’esprit des consommateurs.

3 : Omettre d’informer sur le coût total de la commande

Les prospects veulent, à chaque étape de l’achat, connaître le montant total de leur panier dans le but de l’ajuster en fonction de leur budget. Il faut donc indiquer le prix des produits ajoutés au panier mais également  les frais de livraison.
La page « panier » doit indiquer le prix des produits au fur et à mesure qu’ils sont ajoutés au panier, l’estimation des frais de livraison ainsi que le coût total de la commande. Beaucoup de marchands omettent de notifier les frais de port dans le panier, d’autant plus que celui-ci peut augmenter en fonction du poids du colis.

4 : Problèmes de compréhension

Il arrive souvent que des messages d’erreur s’affichent lors des étapes de validation de panier (champ mal renseigné, code promo non valable) Ces alertes peuvent paraître incompréhensibles dans la mesure où le visiteur ne sait pas pourquoi le champs est mal renseigné (format de la date de naissance, adresse non reconnue,…) ou pourquoi le code promo n’est pas valable. Les messages d’erreur se doivent donc d’être très explicites afin de permettre aux utilisateurs de comprendre rapidement leur erreur. De plus, le message d’erreur doit figurer près du champ mal renseigné afin de ne pas décourager les internautes dans leur parcours d’achat.
Proposer une détection des erreurs à chaque fois qu’un champ est rempli et non pas seulement lorsque le bouton « valider » est activé est un bon moyen de garder votre visiteur. Il faut également veiller que les champs remplis ne se suppriment pas si l’internaute clique sur « valider » alors que l’un d’entre eux comporte une erreur.
Indiquez quel est le bon format lors d’une erreur et non pas « champ incorrect » ou « format incorrect » au risque de décourager définitivement votre ex – futur client.

5 : Ne pas proposer un formulaire de paiement natif

Sur mobile, la redirection est vraiment à proscrire. Les utilisateurs la détestent. Il est bien plus agréable de rester dans l’environnement où l’on se trouve. Une redirection fait sortir du site mobile et implique des temps de chargement supplémentaires.
La solution idéale est d’avoir un mode de paiement qui vous permet de créer un formulaire de paiement natif dans votre site mobile. Ce formulaire rassure car il est basé sur le même design que votre site. L’expérience client s’en trouve améliorée.

Si vous respectez ces simples questions de bon sens, il y a fort à parier que le visiteur aura plaisir à rester sur votre site et de mettre la main à la poche. Néanmoins, faîtes appel à une bonne agence de création digitale en Alsace, qui saura créer votre application mobile selon vos désirs.

Je veux une appli mobile !


Show Buttons
Hide Buttons