Obsolescence programmée reprenez le contrôle sur vos objets

obsolescence

Vous en avez raz-le-bol de devoir changer d’ordinateur tous les trois ans ? Votre sèche-cheveux est mort deux mois après son acquisition ? Pendant ce temps là, dans un monde parallèle, des machines fabriquées dans les années 1980 sont toujours en pleine forme ! Dites non à l’obsolescence programmée

 

sploideditedNon, ce cliché n’a pas été pris il y a 40 ans, mais en Pologne il y a quelques mois. En effet, dans une remise de la ville de Gdansk existe un authentique et antique Commodore 64 en parfait état de fonctionner. Commercialisée de 1982 à 1994, cette bonne vieille machine n’en a cure de l’obsolescence. Très populaire à son époque avant d’être lâchement remplacée par les machines d’IBM, l’antique micro-ordinateur (qui a survécu à un tremblement de terre et à la crue du siècle en Pologne !) sert depuis toujours à équilibrer les arbres de transmission dans un petit garage de la rue katurska.

 

Une machine indestructible

L’année dernière, un autre Commodore a prouvé sa durabilité canonique : Il fonctionne sans interruption et sans panne depuis 20 ans. Il régule fièrement le chauffage et l’air conditionné de 17 écoles dans une ville des Etats-Unis. A n’en point douter, si une catastrophe naturelle ou nucléaire remet les compteurs à zéro dans les années futures, heureux les possesseurs de Commodore, ils n’auront rien à envier aux malheureux utilisateurs de la marque à la pomme, qui eux n’auront que leurs yeux pour pleurer !

funny-trashcan

L’obsolescence c’est quoi ?

L’obsolescence programmée, ce n’est pas uniquement ce qui amène votre micro-ondes discount à griller au bout du 500ème plat cuisiné, mais également tout ce qui oblige à remplacer un objet ou ses accessoires avant qu’ils ne rendent définitivement l’âme, et ce pour diverses raisons : parce qu’il n’est plus à la mode, parce qu’il n’est plus compatible avec la nouvelle génération d’objets, parce qu’une mise à jour le rend moins efficace ou parce que sa réparation vous coûte un bras.

L’obsolescence n’est pas une fatalité

L’obsolescence programmée est punie par la loi française depuis 2015, d’une peine de 2 ans d’emprisonnement et de 200 000 € d’amende : Le hic, c’est qu’il faut pouvoir le prouver devant un tribunal ! C’est là qu’interviennent plusieurs associations qui revendiquent le fait que les consommateurs eux-mêmes soient acteurs de cette lutte pour que nos objets durent plus longtemps. En France, HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée) et « Murks? Nein danke! » en Allemagne sont des alliés de choix contre les fabricants aux pratiques manifestement malhonnêtes.humour-obsolescence-programmee

 

C’était mieux avant !

Alors, doit on regretter son bon vieux Walkman Sony ? Non, tout n’était pas mieux avant, néanmoins la nostalgie qui entoure l’informatique de l’âge de pierre est surtout révélateur d’un sentiment d’impuissance face aux objets qui arrivent en fin de vie, une perte de contrôle sur ce qui nous appartient.

Choisissez votre futur

Aux États-Unis par exemple, il est interdit de réparer un objet que vous avez acheté si la-dite réparation porte atteinte aux droits d’auteur. Cela ne concerne pas les voitures ni les couteaux-suisse mais plutôt tout ce utilise un logiciel : des ordinateurs aux téléphones, en passant par les fameux objets connectés. Si comme on veut nous le faire croire, le futur sera  peuplé de réfrigérateurs intelligents et de sèche-cheveux parlants, il vaut mieux vaut faire son choix en toute connaissance de cause.



Show Buttons
Hide Buttons