Ces nouvelles technologies vont vous étonner

nouvelles technologies

Régulièrement, quantité de nouvelles technologies font leur apparition sur le marché. Elles sont censés nous faciliter la vie et de révolutionner le monde.

Mais, plus en amont, de petits génies cogitent sur des technologies autrement plus fondamentales.
Qu’il s’agisse de smartphones qui ne nécessitent plus de batterie, de fenêtres pouvant s’opacifier en une poignée de secondes, ou de satellites ne pesant que quelques grammes, les ingénieurs ne cessent d’inventer les technologies du futur. En voici un petit échantillon.

La fenêtre intelligente

Des chercheurs de l’Université de Standford a publié une étude présentant une nouvelle fenêtre « intelligente » dont le verre peut s’assombrir en quelques secondes, puis retrouver son état initial dans le même laps de temps. Cette nouvelle technologie fonctionne grâce à un gel polymère contenant des ions métalliques fixés sur une électrode transparente. Cette fenêtre du futur aurait un coût de fabrication nettement moindre que les verres électrochromiques que l’on connaît déjà.
L’utilisation de nouveau verre a donc de grandes chances de se démocratiser, particulièrement dans la construction, en permettant de réduire jusqu’à 30 % les frais de chauffage et de climatisation des habitations. Ils trouveront également leur utilité dans les secteurs de l’aéronautique ou de l’automobile.

 

Les micro-drones

Des ingénieurs l’US Naval Research Laboratoty ont mis au point un nouveau type de micro-drone qui permettrait dans un futur assez proche de collecter des données au cœur même des ouragans. Appelés “ CICADA” (Close-in Covert Autonomous Disposable Aircraft), ce mini-drone autonome de 30 g n’est rien de plus qu’un circuit imprimé volant, ultra silencieux et équipé d’un GPS et peu coûteux à produire. L’US Naval Reseach Laboratory essaye actuellement un procédé pour les larguer à partir de ballons ou d’avions, permettant de les « semer » par pack de 30 à partir de tubes-container largués en haute altitude. On se doute bien que l’armée est également fortement intéressée !

 

Le smartphone sans batterie

Des ingénieurs de l’Université de Washington est sur le point de présenter un prototype de téléphone portable consommant si peu d’énergie qu’il fonctionne sans batterie… En effet, ce prototype n’a besoin que de quelques micro-watts pour émettre et recevoir des appels, alors qu’un téléphone classique en nécessite plus d’une centaine.
Ce téléphone ultra-économique en énergie fonctionne grâce à l’union d’une minuscule photodiode se nourrissant de la lumière naturelle et d’une technologie de « rétro-diffusion analogique » permettant d’absorber ou de refléter le signal en utilisant moins de puissance que s’il fallait le générer.

 

Les trottoirs électriques

Les trottoirs de nos citées seraient-t-ils un jour capables de générer assez d’énergie pour faire fonctionner les lampadaires, recharger des smartphones, purifier l’air ambiant, diffuser des chants d’oiseaux… ?
Ce projet futuriste est en cours de développement par la société Pavegen et soutenu par la ville de Londres où ont ils ont été testé le 29 juin dernier sur Bird Street. Ces trottoirs sont composés de dalles de sol qui récupèrent, stockent et restituent l’énergie produite par le passage des piétons.

 

Un trackpad sur le bout des ongles

NailO n’est à l’heure actuelle encore qu’un prototype fruit d’une recherche de plusieurs années par des techniciens du MIT, mais il pourrait dans un futur proche faire son apparition sur le marché et être commercialisé auprès du grand public. C’est du moins ce qu’espère l’équipe à l’origine du projet. Ce mini périphérique n’est rien d’autre qu’un trackpad miniature qui se colle sur l’ongle du pouce pour être utilisé grâce à l’index pour contrôler divers appareils fixes ou mobiles.

 

Des nano-satellites  

Breakthrough Starshot est un projet qui vise à atteindre, d’ici le milieu de notre siècle, l’exoplanète Proxima b grâce à une sonde interstellaire miniaturisée. En juin dernier, Breakthrough Starshot a expédié cinq de ces mini satellites baptisés « Sprite » en orbite terrestre basse.
Chacun de ces satellites pèsent environ 5 grammes et sont constitués d’un circuit imprimé de seulement 3,5 centimètres de côté équipé de panneaux solaires, d’ordinateur, capteurs et équipement de communication sur une surface à peine plus grande qu’un timbre-poste.
Les Sprites ne sont pas très onéreux à fabriquer et pourraient être déployés puis mis en réseau par centaines ou milliers afin de créer des panneaux de capteurs spatiaux d’une largeur sans précédent.

 

A n’en point douter, notre futur va être passionnant ! Affaires à suivre…….



Show Buttons
Hide Buttons