La fin des posts dupliqués sur Facebook est annoncée

fin des posts dupliqués sur Facebook

La nouvelle vient de tomber ! Le réseau social affine sa lutte afin de repérer du contenu dupliqué. Son arme ultime ? Un nouvel algorithme qui permet d’analyser en détail un contenu présent sur Facebook et qui va servir de filtre anti-plagiat . Une bonne nouvelle pour la propriété intellectuelle.

 

La fin des contenus dupliqués

 

Dans le collimateur de Facebook, les pages publiant du contenu copiés et plagiés à d’autres éditeurs. Le réseau social est sur le point de donner un grand coup d’arrêt à la mise en avant de contenus dupliqués par certaines entreprises ou marques.
Facebook a déclaré que l’authenticité du contenu était à présent favorisé un niveau visibilité sur le fil d’actualité de ses utilisateurs. En effet, les contenus plagiés, de qualité douteuse ou visant à récupérer des clics à tout prix seront détectés par l’algorithme de diffusion de Facebook et pénalisés à partir de maintenant.

Marre des contenus pas intéressants

 

Ce qui a changé c’est que toute une nouvelle génération de rédacteurs à pris petit à petit sa place dans ce corps professionnel. Et cela modifie certaines pratiques et comportements liés aux réseaux sociaux.
La décision de Facebook intervient après la réalisation d’une étude menée par le réseau social. Elle fait apparaître que les internautes commencent de plus en plus à se fatiguer des contenus peu intéressants et de qualité médiocre.

 

Un gros manque à gagner

Avant tout, les internautes dénoncent des contenus cherchant à récupérer des clics coûte que coûte. Ces pages sont les mauvais élèves de la plateforme. Elles seront à présent de moins en moins visibles qu’elles ne l’étaient jusqu’à présent.
Cette situation aura de très grandes répercussions néfastes pour les pages qui ne joueraient pas le jeu. En effet, la sanction immédiate sera une diminution drastique de leur trafic et donc du taux d’engagement de leur visiteurs.
La conséquence directe de cette diminution de trafic est bien évidemment un manque à gagner par rapport aux revenus publicitaires et un non-renouvellement de certains contrats.
Voilà donc une excellente nouvelle pour la propriété intellectuelle. Cela devrait inciter les « tricheurs » à cesser le “copier-coller” et le plagiat des articles de leurs confrères.

 

Des contenus à valeur ajoutée

Il est fort à parier que cette mesure aura un effet extrêmement positif quant à la qualité des contenus diffusés sur Facebook.
On peut dire qu’il était grand temps. En effet, grâce à cette mise à jour de Facebook, les internautes verront beaucoup moins de publications sans intérêt ou qui copient bêtement et re-publient principalement le contenu d’autres sites sans apporter de valeur ajoutée.
Cependant, dans le but de ne pas trop impacter les blogueurs, community managers et autres rédacteurs de presse, Facebook a promis de prévenir tout ce petit monde à temps, tout en leur conseillant d’ajouter du contenu original ou des contenus ayant une réelle valeur ajoutée dans leur publications et posts.

Conclusion

Facebook n’en est pas à sa première mesure pour protéger l’expérience de ses utilisateur. Après avoir pénalisé le “click bait”, c’est l’engagement bait qui avait été dernièrement mis au pilori. Par ces actions, le réseau social puni les contenus incitant les utilisateurs à liker ou à commenter dans le seul but d’augmenter leur interaction.
Le seul moyen à présent d’être certain que le contenu que vous désirez publier sur Facebook ne contrevient pas aux lois relatives aux droits d’auteur, est de publier uniquement un contenu sorti tout droit de votre imagination ou d’obtenir l’autorisation de l’auteur du texte dont vous allez vous inspirer. Vous voilà prévenu !

Tags:


Show Buttons
Hide Buttons