Enfin ! la fin du “roaming”, la bonne nouvelle pour les voyageurs

roaming

Les routards, globe-trotters et autres backpackers l’espéraient depuis longtemps, leur voeux est exaucé !  L’union Européenne  supprime le “roaming”, ces frais d’itinérance qui s’ajoutent aux forfaits des utilisateurs utilisant leur téléphone hors de leur pays.

 

Depuis aujourd’hui, les utilisateurs de téléphone portable européens peuvent utiliser leurs forfaits nationaux depuis un autre pays de l’union Européenne, dans les mêmes conditions ( ou presque ), que s’ils appelaient depuis leur pays d’origine. Posons nous néanmoins quelques questions.

Quels sont les pays concernés ?

La fin des frais d’itinérance s’applique uniquement aux pays européens (y compris la Grande Bretagne). Relisez attentivement les petites lignes de votre contrat, elles peuvent vous réserver de belles surprises. En effet, certains opérateurs vont encore plus loin que les minima imposés par l’union Européenne. Le plus généreux est sans contestations “Free” qui inclut le roaming vers 35 pays, dont ceux de l’Union, dans son forfait à 19,99 €.

Quelles sont les règles pour les appels ?

Concernant les appels, c’est très simple : Si vous avez un forfait illimité en France, vous bénéficiez d’appels illimités peu importe le pays Européen où vous vous trouvez. Si vous avez un forfait limité, cette limite s’applique dans les 27 pays Européens.

Et les SMS ?

Idem que pour les appels. Votre forfait national est valable dans tous les pays de l’union.

Pourquoi ne pas prendre un opérateur étranger alors ?

Fausse bonne idée si vous habitez en France ! Si dans l’année vous étiez plus de quatre mois à l’étranger et que votre utilisation dépasse votre utilisation nationale, votre opérateur peut appliquer des frais d’itinérance supplémentaires.

Depuis la France, peut-on appeler les autres pays d’Europe sans frais supplémentaires ?

Non, car presque tous les opérateurs facturent en plus du forfait les appels passés depuis la France, vers l’étranger. Donc, appeler la Suède depuis la France vous sera facturé. Or, si vous appelez la Suède depuis la Belgique la communication sera incluse dans votre forfait Français.

Et les frontaliers ?

Si vous travaillez en Allemagne et habitez en France, il vaut mieux choisir l’opérateur le plus compétitif et bénéficier de l’itinérance. Attention cependant, il faut que vos consommations sur soient au moins aussi importantes de chez vous que depuis votre lieu de travail.

Et Hors Europe ?

Pas de chance, les tarifs demeurent relativement élevés. L’utilisation de données en dehors de l’Europe peut très vite se chiffrer en centaines d’euros. Bien évidemment, il vaut mieux éviter de partager vos photos ou vidéos sauf en Wi-Fi.

 

Et dans un avion ou un bateau ?

La vigilance s’impose. Si votre opérateur est européen, l’itinérance s’applique. Mais si vous passez sur un réseau satellitaire, les tarifs, comme l’avion, s’envolent !

Dans tous les pays de l’UE en tout cas, les organisations nationales de consommateurs restent attentifs et vigilants aux conséquences de la fin du roaming en Europe.



Show Buttons
Hide Buttons